Personnel

Le déménagement de la mort

Hello mes amours, j’espère que vous allez bien et que la vie est belle. Je suis super contente de vous revenir après  une éternité dans le silence 🙂

J’ai lu quelque part sur Internet que le blogging se meurt au profit des vidéos sur YouTube. Personnellement cela ne m’a fait ni chaud, ni froid car ce blog je l’ai crée, pas pour avoir la côte ou augmenter mes followers sur les réseaux sociaux, mais pour pouvoir m’exprimer et partager un peu de tout avec ceux qui m’aiment bien, j’ai nommé « vous mes précieux et précieuses ».  Si cette information est vraiment réelle, c’est bien dommage, mais au fond de moi, j’ose croire que toute la population n’est pas absorbée par les vidéos, et qu’il y a toujours des amoureux de la lecture, des belles plumes…

Les neuf (9) mois d’absence sont justifiés par une Safi partagée entre le boulot, les études (projets de groupe, mémoire, soutenance), une pseudo vie sociale, une vie amoureuse complexe, des événements familiaux éprouvants, et patin-couffin.

Bref, entrons dans le vif du sujet.

Je rends mon logement étudiant et j’ai sollicité l’aide de mon frère pour porter mes affaires. On avait convenu qu’il vienne samedi, mais le gars m’appelle vendredi soir pour entamer la manœuvre.

Il a commencé à descendre les valises pendant que moi, je rangeais mes ustensiles de cuisine dans un sac de voyage qu’il a ramené. Petit détail « il a une petite voiture et on ne pouvait pas prendre mille valises« , du coup à la troisième descente (parce que j’étais au troisième étage), j’ai décidé de l’accompagner pour jauger la place qu’il restait.

Mon frère ne voulait pas, mais j’ai insisté pour qu’on ferme la porte, heureusement d’ailleurs. On arrive à l’ascenseur, le jeune-homme par mégarde fait tomber la clé de mon appartement dans le conduit de l’ascenseur, vous voyez la partie où la porte coulisse là, c’est bien là-bas. On allume une torche pour voir, la clé se situait au niveau 2. On décide de faire descendre l’ascenseur au 2, on entend la clé tomber (je suppose au -1.) mais on avait l’impression que c’était sur le sol. Catastrophe!!!

Pour aller au -1, il faut que l’accès te soit activé au préalable sur ton bipeur. Pendant au moins 45 minutes, nous avons attendu et espéré trouver quelqu’un qui ait accès ; mais le miracle ne se produisit pas. J’ai toqué chez mon voisin aussi, zéro solution. Pire, l’agent de sécurité censé avoir le double des clés était absent pile au moment où j’avais le plus besoin de lui.

Nous avons finalement décidé de partir laissant mon téléphone, la télévision et les lumières allumées dans ma chambre.

Sur le chemin retour le GPS de mon frère a aussi décidé de nous faire des misères en nous faisant emprunter des rues sordides. On rigolait déjà, mais là, on a éclaté de rire 🙂 🙂 🙂

À l’heure où je vous parle, impossible de joindre le gestionnaire de la résidence pour récupérer un double ; normal, c’est le week-end !

Je suis off jusqu’au lundi pour récupérer mon mobile et terminer le déménagement. J’espère que la suite se passera sans encombre.

Ce fut un vendredi soir de fou rire malgré la mésaventure et un frère qui ne cessait de répéter « mais non, la poisse me suit partout »….

Je vous fais plein de bisous et vous dit à très bientôt 🙂

Vous pourriez aussi aimer

Aucun Commentaires

    Laisser une réponse