Love

Le phénomène « Maîtresse d’un homme marié » : partie 1

Maîtresse d’un homme marié / lasafitude / Vie de couple / relation amoureuse / triangle amoureux

Hello mes loulou, j’espère que vous allez bien !

J’ai hésité à me lancer dans la rédaction de cet article, de un,  parce qu’on vit dans une société machiste qui tolère certains comportements aux hommes et calomnie les femmes pour les mêmes actes ; de 2, parce que je vois les moralisateurs et les juges se pointer et cracher leur venin et tutti quanti alors qu’on a le droit d’exprimer nos opinions sans toutefois se faire cataloguer ; et de 3, parce que je ne sais pas comment cadrer mon argumentaire et mon opinion sur le sujet. De ce fait, l’article sera long et en mode freestyle. 

Suite à un sondage sur Instagram, j’ai eu 76% de NON contre 24% de OUI à la question «As-tu déjà entretenu une relation avec un  homme ou une femme déjà marié.e ?». J’aimerais préciser qu’il y a eu des réponses d’hommes qui ont entretenu une relation avec des femmes mariées mais je vais plus m’attarder sur le cas des femmes maîtresses, étant donné que c’est le sujet qui fait débat, surtout avec la cultissime série sénégalaise du moment «Maîtresse d’un homme marié». A cette majorité, je tiens sincèrement à dire que je suis fière de vous ; mais je suis encore plus fière de celles qui se sont déjà retrouvées dans cette situation et ce malgré leurs raisons respectives. Il faut avoir du courage pour avouer une telle chose sans se faire sermonner. NON je ne cautionne pas le phénomène, mais je n’accuse, ni ne juge qui que ce soit ; je fais mieux, je cherche à comprendre certaines des motivations, et j’en condamne d’autres sans jeter la pierre.

Eh bien, quels sont les raisons majeures qui entraînent une jeune fille ou une femme à occuper la place du voleur ?

Intérêt – Argent et Pauvreté : un peu comme pour le phénomène « Sugar daddy », à la différence du facteur âge, nombreuses sont les demoiselles dont la situation financière familiale est tellement critique qu’elles choisissent ce moyen pour subvenir à leurs besoins personnels et aux besoins de leur famille. Vous allez me dire qu’elles ont choisi la facilité ; NON, je ne suis pas d’accord et chacun est libre de ses choix. Je vous donne un exemple ; une fille de 19 ans, issue d’une famille modeste polygame et dont les biens ont été arrachés par la famille paternelle suite au décès du père, se retrouve responsable à son jeune âge de sa vie, de la vie de ses cadets, et de celle de sa mère sans le vouloir. Obligée d’arrêter l’école pour débuter un commerce, et en même temps le seconder d’un job à temps partiel histoire d’avoir plusieurs revenus, elle n’arrive pas à joindre les bouts. Elle sort avec un gars qui se cherche comme elle et qui ne lui apporte aucune aide financière. Un jour sur son lieu de travail, elle se fait aborder par un homme marié qui a toujours été bienveillant envers elle parce qu’elle lui plaisait. Il la désire, et elle ayant besoin de soutien, cède à ses avances. Ils entretiennent cette relation discrète pendant des années, et le soutien du monsieur permet à la fille de mieux se réaliser, d’assurer l’avenir des ses frères et sœurs jusqu’au jour où d’un commun accord, elle décide de mettre fin à la relation, bien sûr avec la bénédiction du monsieur qui avait été clair sur le fait qu’il ne voulait pas la prendre pour seconde épouse ; mais aussi parce qu’entre temps la fille a connu Christ et les enseignements lui ont fait comprendre qu’elle était dans le péché. 

Cet exemple illustre bien la situation de beaucoup de personnes qu’on juge fainéantes alors qu’on ne connait pas leur quotidien. Et puis quelle relation sur cette terre n’est pas guidée par les intérêts ? Toi qui dit être en couple avec un homme parce que tu l’aimes etc, n’est ce pas parce que tu as trouvé une qualité chez cette personne (aimable, travailleuse, etc.) qui fait que tu l’as choisi et non une autre? Il faudrait qu’on retienne que l’intérêt ne repose pas que sur le matériel ou le pécuniaire. 

Ignorance – Méchanceté de l’homme : Attention SPOIL ! la saison 2 de la série «Maîtresse d’un homme marié» illustre bien ce point avec Tahirou, le médecin marié et père de deux enfants, qui entretient une relation avec Djalika, qui ignore l’existence de sa famille alors qu’elle condamne l’infidélité dans le couple. Cheikh Diagne a un peu fait la même chose avec la belle Marème Dial. Bien qu’il l’ait informé à tant de sa situation maritale et qu’elle n’ait pas adhéré, il s’est acharné et lui a fait une cour assidue jusqu’à ce qu’elle ne tombe amoureuse et cède a ses avances. Cheikh amoureux aussi, lui promit le mariage et l’épousa. Ceci nous emmène au point suivant.

Amour – Attention : c’est difficile à croire, mais des fois l’amour motive le début d’une relation avec l’homme d’autrui, ou pire les personnes concernées finissent sous les fléchettes de cupidon. Je vais vous raconter l’histoire d’une amie qu’on va surnommer Afiwa. Afiwa venait de perdre son papa et cherchait de quoi s’occuper pour oublier la peine. Elle sauta sur l’occasion d’aider une de ses amies avec son agence d’hôtesse lors d’un colloque. Sur le lieu de travail elle eut un malaise et fut forcée par le responsable de l’événement à consulter. Ce dernier fait venir un médecin qui lui diagnostiqua dépression et stress. Elle fut rapidement mise sous traitement mais le gentleman a tenu à la suivre pour qu’elle aille bien. Ça a commencé avec les discussions, les invitations à dîner, les réflexions et conseils sur les études et l’avenir d’Afiwa. Elle tomba amoureuse et fit tomber toutes ses barrières pour se donner à cet homme qu’elle désirait tant. Bien qu’il lui ait dit qu’il était en couple (marié ou juste en concubinage? 🤷‍♀️) et qu’il avait un enfant avec sa compagne qui habitait en Europe, Afiwa ne pouvait s’empêcher de nourrir des rêves envers ce monsieur. Elle était prête à rester dans l’ombre pour vivre sa relation et fonder une famille. Hélas le monsieur plus mature a compris que ce sentiment pouvait être passager et a fait en sorte de lui faire remarquer sans toutefois la brusquer ; et il eut raison.

Suivisme – Effet de mode – Pression : les mauvaises fréquentations ou l’effet yoyo provoque également ce phénomène. Par contre il faut noter que cela se fait dans les deux sens ; un homme marié peut se voir influencer par ses amis pour entretenir des relations extra conjugales, idem pour une femme qui subit la pression de sa famille, de ses amies etc. Faites attention aux mœurs et aux conseils de ceux que vous côtoyez. Vous avez le libre arbitre, évitez d’être négativement influencés par les autres et éloignez vous d’eux si vous n’avez pas les mêmes visions.

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui et vous revient prochainement pour évoquer ce que préconisent les saintes écritures, et plus que tout vous livrer mon avis sur la question.

D’ici là, vous pouvez si vous le souhaiter laisser votre avis en commentaire en étant polis et courtois. Merci et à très vite, Bisous.

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Répondre
    Missmanuella
    9 mai 2020 à 16 h 55 min

    J’attends la suite avec impatience… 😃 😀
    Et suis tout à fait d’accord avec les points évoqués dans ton article.

    • Répondre
      safitude
      9 mai 2020 à 18 h 27 min

      Merci ma belle, elle arrive bientôt la suite 😉😘

  • Répondre
    Ombeline
    10 mai 2020 à 11 h 12 min

    Bonjour ! J’aime beaucoup tes reflexions sur le sujet qui cadre effectivement avec la réalité africaine. Mais aussi j’aimerais ajouter que notre monde juge beaucoup la jeune femme africaine. Mais que dit-on des européens, américains et asiatiques? Cette réalité existe aussi chez eux mais n’est pas autant jugé et spolié qu’en afrique. Chez eux, cette situation de « maitresse d’un homme mariée » est considéré comme du libéralisme, c’est normal, on ne la condamne pas autant qu’en Afrique.

    • Répondre
      safitude
      10 mai 2020 à 13 h 11 min

      C’est tout à fait ça m’a chérie, après on ne dit pas que c’est une bonne chose mais les mêmes qui nous parlent de valeur africaine traînent toutes les bêtises possibles

Laisser une réponse